Défi de Français: lés réponses

Coucou! Pour ceux qui ont fait l’activité hier, voici les réponses. À la prochaine!

Arthur

  1. Complétez les phrases de l’exercice en conjuguant les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif. Cet exercice s’attarde sur les verbes (du 3e groupe) qui présentent des difficultés au niveau de leur conjugaison au présent de l’indicatif.

 

  • Il craint un assassin, et la mort qu’il veut fuir, il la porte en son sein. (Casimir Delavigne, Louis XI)
  • Tous les élèves résolvent une équation algébrique en examinant séparément les divers cas possibles, avant de trancher la difficulté.
  • Il vainc tous les sentiments déréglés que l’homme entretient si volontiers dans son cœur.
  • Et nous buvons cette divine liqueur dans le premier vase venu. (Henri Murger, Scènes de la vie de bohème)
  • Eugène n’est pas dans le cas de t’écrire, je joins mes prières à celles de Victor pour t’engager à venir, ou à charger quelqu’un de faire connaître tes intentions pour mes frères. (Victor Hugo, Correspondance, t. 1: 1814-1848)
  • Les armes des animaux atteignent leur perfection en même temps que les organes de la génération. (Bernadin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, t. 2)
  • Chère Louise; plus vous m’écrivez, plus j’ai d’envie de vous lire. (Eugénie de Guérin, Lettres 1831-1847)
  • […] on coud la robe et le frac ensemble : la jupe, par ce contact, reçoit toutes les libertés de l’habit. (Hippolyte Taine, Notes sur Paris)
  • La foule rompt ses rangs quand les chevaux sont passés, et les suit en tumulte. (Germaine de Staël, Corinne ou l’Italie)
  • Il faut que l’homme sache que malgré la raison, sous le ciel étoilé, plus d’un secret se cache. (Jean Moréas, Iphigénie)
  • Nous ne connaissons les facultés de l’homme qu’en les mettant en rapport avec les éléments, les végétaux, les animaux, et surtout avec ses semblables. (Bernadin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, t. 2)
  • Un jour elles naissent, le lendemain elles sont à la mode, le surlendemain elles sont classiques, le troisième jour elles sont surannées et le quatrième elles sont oubliées. (Henri Poincaré, La Valeur de la science)
  • Les paysans ne meurent point des chagrins d’amour, ni n’en restent marqués tragiquement toute la vie. (Louis Hémon, Maria Chapdelaine)
  • Ces deux amants furtifs et ce vaincu ouvrent et closent les fastes de Lacédémone. (Maurice Barrès, Le Voyage de Sparte)
  • Pour moi, je me plais dans la compagnie des gens qui sont capables de commettre d’insignes faiblesses, et qui les commettent, mais avec bonne grâce, d’une allure aisée et naturelle […]. (René Boylesve, La Leçon d’amour dans un parc)

 

  1. L’objectif de cet exercice est de vous attirer l’attention sur quelques noms masculins et féminins qui provoquent une hésitation au niveau du genre (masculin ? ou féminin ?). Vous devez compléter les champs vides en choisissant l’article qui convient.

Une définition des noms (tirée du Petit Robert) a été donnée en guise de justification.

  • Il y avait sur la table une écritoire.

— Écritoire (nom féminin): Petit coffret contenant tout ce qu’il faut pour écrire.

  • Le myrte et le laurier croissent en pleine terre.

— Myrte (nom masculin): Arbre ou arbrisseau à feuilles persistantes, à petites fleurs blanches odorantes.

  • Ce document littéraire est un panégyrique.

— Panégyrique (nom masculin): Discours à la louange de quelquechose.

  • L’homme a accroché à une patère son chapeau.

— Patère (nom féminin): Pièce de bois ou de métal fixée à un mur, qui sert à suspendre les vêtements.

  • Ses yeux étaient pareils à un jade.

— Jade (nom masculin): Pierre fine très dure, dont la couleur varie du blanc olivâtre au vert sombre.

  • J’aime les poires aussi bien que la réglisse.

— Réglisse (nom féminin): Plante à racine brune, jaune au-dedans, comestible.

  • Cet enfant va être transporté à Lyon par un coche.

— Coche (nom masculin): Grande voiture tirée par des chevaux, qui servait au transport des voyageurs.

  • Elle ressemble à un mousse qui ravaude un filet.

— Mousse (nom masculin): Jeune garçon qui fait, sur un navire de commerce, l’apprentissage du métier de marin.

  • Il est homme à nous faire un esclandre.

— Esclandre (nom masculin): Manifestation orale, bruyante et scandaleuse, contre quelqu’un ou quelque chose.

  • Une épitaphe commence souvent par « ci-gît ».

— Épitaphe (nom féminin): Inscription funéraire.

  • Ce signe typographique en forme d’étoile (*) s’appelle un astérisque.

— Astérisque (nom masculin): Signe typographique en forme d’étoile (*) qui indique un renvoi, une note explicative, etc.

  • Une anagramme consiste à chambarder les lettres d’un mot pour en créer d’autres mots.

— Anagramme (nom féminin): Mot formé des lettres d’un autre mot placées dans un autre ordre (exemple: niche, chien).

  • Les fontaines répandaient une odeur semblable à celle d’un girofle.

— Girofle (nom masculin): Bouton séché des fleurs d’un arbre exotique.

  • Les pompiers ont maîtrisé aujourd’hui un incendie

— Incendie (nom masculin): Grand feu qui se propage en causant des dégâts.

  • Son chat est noir comme une ébène.

— Ébène (nom féminin): Bois d’un arbre tropical, très noir, d’un grain uni et d’une grande dureté.

 

Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s